FANDOM


GrandePrairie-flag
GPmap
Grande Prairie street

La 100th Street vers le sud.

Grande Prairie (à ne pas confondre avec High Prairie) est la plus grande ville du nord-ouest de l'Alberta. Elle est située dans la partie sud de Peace River Country et est entourée par Grande Prairie County. La ville de Grande Prairie est l'une des villes qui grossit le plus vite au Canada et compte, selon le recensement de 2007, 50.227 habitants, en hausse de 6,9% par rapport à 2006. En 2006, la population régionale s'élevait à 71.868 habitants. Il s'agit de la 7ème plus grande ville albertaine. Grande Prairie est aussi la plus grande ville entre Edmonton et Fairbanks, en Alaska, sur l'Highway 43. Elle se situe à 460 km d'Edmonton et à 2480 km de Fairbanks.

La ville a adopté le cygne trompette (une espèce en voie de disparition) comme symbole officiel de la ville, car elle se situe près de leur route de migration estivale. Pour cette raison, Grande Prairie est parfouis surnommée "Swan City" (Ville du Cygne). Elle se situe à une altitude de 669m.

HistoireModifier

Grande Prairie tient son nom des grandes prairies qui se situent au nord, à l'est et à l'ouest de la ville. Durant le XVIIIème siècle, les prairies étaient occupés par des tribus indiennes Beavers, qui faisaient du commerce avec la North West Company à Dunvegan au début des années 1800. La plus ancienne trace écrite faisant référence aux prairies le fut par le marchand Samuel Black en 1824. En 1880, un avant-poste de l'Hudson's Bay Company portant le nom de Grand Prairie fut établi par George Kennedy à 24 km au nord-ouest de l'emplacement actuel de la ville. À la fin des années 1800, les prairies furent colonisées par les Crees et les Iroquois venant de Jasper et de Lac Ste Anne. Quand 17 communes furent consultées au sujet d'un établissement en 1909, une ruée pour les terrains suivit. En 1910, le lieu-dit de Grande Prairie fut subdivisé. En 1912, il incluait une banque, un hôtel, un bureau de poste et un bureau municipal. En 1916, le site devint le terminus de la ligne Edmonton, Dunvegan & British Columbia Railway depuis Edmonton.

L'Edson Trail reliant Edson à Grande Prairie fut ouvert en 1911, permettant aux colons de rejoindre la région de Grande Prairie. Ce n'était en fait rien d'autre qu'une piste tracée au milieu des taillis et de la forêt, et c'était ainsi, de fait, une route très difficile pour les colons, notamment par temps humide. Pour cette raison, la colonisation de cette région prit plus de temps que pour les zones fermières au sud du Canada. Grande Prairie fut incorporé en village par la Province de l'Alberta en 1914. Les terres agricoles ne commencèrent vraiment à s'étendre qu'après l'arrivée du chemin de fer en 1916, où des vagues de colons arrivèrent rapidement dans la Peace Region. La population de Grande Prairie atteint ainsi rapidement les 1000 habitants, et le lieu-dit fut incorporé en village le 27 mars 1919. Une récession locale dans les années 20 causa une baisse temporaire de population, qui rebondit dans les années 30, atteignant les 1464 habitants. La colonisation continua ainsi sans relâche même durant le dust bowl des années 30, car la Peace Region échappa à l'importante catastrophe écologique qui touchait alors les Prairies canadiennes.

La Seconde Guerre Mondiale vit les forces américaines et canadiennes s'établir à Grande Prairie dans leur rôle dans la Northwest Staging Route pour la construction de l'Alaska Highway de Dawson Creek (Colombie-Britannique) jusqu'en Alaska. Bien que Dawson Creek fut choisie en tant que point de départ pour cette construction, Grande Prairie restait un point important pour les aéronefs militaires durant la guerre, et le village en bénéficia grandement.

Bien que le village de Grande Prairie était situé stratégiquement à la limite sud de la Peace Region, il était en compétition avec les villages de Peace River et de Dawson Creek pour le titre du plus important centre local pour le commerce et l'agriculture dans la région jusqu'à la fin des années 50, quand la population de Grande Prairie dépassa peu à peu celles de ses rivales, les nombreuses explorations ayant révélé des gisements de pétrole et de gaz naturel dans la Peace Region, à commencer par une découverte pétrolière majeure au sud de Leduc en 1947, et la construction d'une grande usine de pâte à papier au début des années 70.

La construction de l'Highway 43 (correspondant initiallement à des sections des Highways 2, 34 et 43 de la frontière colombo-britannique jusqu'à la Yellowhead Highway à l'ouest d'Edmonton) en 1956 rendit les trajets jusqu'à Grande Prairie beaucoup plus rapides et faciles, améliorant de manière importante l'accessibilité et le statut économique de Grande Prairie. Le village fut incorporé en ville en 1958. À ce moment, sa population avait atteint les 7600 âmes.

L'ouverture de l'usine de pâte à papier Procter & Gamble en 1972 et la découverte du bassin de gaz naturel d'Elmworth provoqua un boom économique. La population de Grande Prairie passa ainsi de près de 12.000 au début des années 70 à plus de 24.000 à la fin du boom en 1981.

Une tornade toucha le centre-ville et l'est de Grande Prairie le 8 juillet 2004. Bien que la tornade fut considéré comme étant très faible et que le climat restait correct, la tornade fut assez puissante pour endommager des maisons et retourner des voitures. Heureusement, il n'y eut ni blessés ni morts.

GéographieModifier

Grande Prairie-aerial

Vue aérienne de Grande Prairie en hiver, vers le nord.

Grande Prairie est située juste au nord du 55⁰ parallèle, et 465 km au nord-ouest d'Edmonton. La ville se situe à une altitude de 669m et est entourée de terres agricoles au nord, à l'est et à l'ouest. Au sud se trouve une vaste forêt boréale avec trembles, mélèzes, pins tordus, pins gris et épinettes noires, s'étendant dans les contreforts des Montagnes Rocheuses au sud et au sud-ouest de la ville.

La riviére Bear Creek traverse la ville depuis le nord-ouest et vers le sud, et est un affluent de la Wapiti River plus au sud. Le Bear Creek Reservoir se situe près du Grande Prairie Regional College dans le nord-ouest de la ville, et est entouré par des marécages. Le terrain aux alentours de Grande Prairie est très largement plat à légèrement valloné, mais devient rapidement valloné en s'approchant des contreforts des montagnes au sud et au sud-ouest. Par jours clairs, certains pics des Montagnes Rocheuses sont visibles vers le sud-ouest.

La ville se situe au sud de forêts de trembles, qui est une transition entre le biome de la forêt boréale et les prairies. La Peace Country contient la zone la plus septentrionale de trembles en Amérique du Nord. Cependant, la plupart des trembles dans la région ont depuis longtemps été modifiés par l'élevage extensif et les activités de forage.

ClimatModifier

Grande Prairie a un climat continental nordique typique de l'Alberta et du nord de la Colombie-Britannique. Les hivers sont généralement froids avec quelques périodes de douceur. Les étés sont souvent assez frais à agréablement chaud dans la journée, mais les nuits peuvent être fraîches, malgré les longues journées d'été typiques pour cette latitude. Les jours à plus de 30°C sont rares, survenant en moyenne seulement un ou deux jours par an, ce qui n'est pas inattendu dans ce grand nord. Les conditions hivernales peuvent varier énormément d'année en année. Les hivers sont connus pour être assez doux pour produire les conditions d'un "brun de Noël" (périodes où la neige fondant produit de la boue), où peu ou pas de neige mai jusqu'à l'automne après Noël en raison de début d'hiver exceptionnellement doux conditions.

La température moyenne en janvier s'élève à −15°C (−9°C de moyenne supérieure et −19°C de moyenne matinale) et la moyenne en juillet est de 15.9°C (22°C de maximales et 10°C de minimales). Cependant, des températures de −52°C et 34.5°C ont déjà été enregistrées. Grande Prairie reçoit 317.7 mm de pluie et 158.6 cm de neige par an en moyenne, pour un total de 446.6 mm. Les chutes de neige, cependant, varient grandement d'année en année. Étant assez proche des contreforts des Montagnes Rocheuses, le climat peut être assez venteux, spécialement au printemps et en fin d'année. Les chinooks sont aussi possibles dans la région de Grande Prairie, qui compte 314 jours de soleil par an en moyenne.

Les étés peuvent apporter des orages, bien que ceux-ci ne soient pas fréquents ni aussi violents que ceux du centre de l'Alberta. La pluviosité peut varier d'année en année, mais la Peace Region est connue pour n'avoir jamais vraiment connu de graves conditions de sécheresse plus typiques du sud de l'Alberta et de la Saskatchewan. Même si une faible tornade a frappé la ville le 9 Juillet 2004, les tornades restent rares, bien que toujours possibles.

Le 28 octobre 2006 fut enregistré un nouveau record pour la ville : près de 40 cm de neige tomba en 24 heures, un record en 50 ans.

MeteoGP

ÉconomieModifier

Parmi les importantes industries locales, on compte des compagnies de l'oil and gas, de l'agriculture, du secteur forestier, et de l'alimentaire.

L'agriculture fut la première activité économique importante à Grande Prairie au début du XXème siècle, et reste une partie essentielle de l'économie locale. Une variété de cultures sont produites localement, comme l'orge, du blé, le colza et l'avoine, mais aussi l'élevage de bovins, et de bisons. Malgré la latitude (au nord du 55°N), le climat reste assez doux pour pratiquer l'élevage extensif. Le nombre d'heures d'ensoleillement quotidien durant l'été à cette latitude, contribue à la production de cultures. La Peace Region est la plus grand région agricole à l'extrémité nord-est de l'Amérique du Nord, et des zones locales sont encore en cours d'annexion agricole.

Bien que quelques forages d'oil and gas ont eu lieu dans le sud de la Peace Region depuis les années 50, les explorations à grande échelle n'ont réellement commencé qu'à la fin des années 70. C'est notamment au milieu des années 70 que le champ gazier d'Elmworth a été découvert et exploité, causant une explosion démographique jusqu'à la fin du boom pétrolier en 1981.

Le secteur forestier participe grandement à l'économie locale, exploitant de larges étendues forestières au sud des contreforts des Montagnes Rocheuses. L'usine de pâte à papier Weyerhaeuser, qui ouvrit en 1972, est l'un des plus gros employeurs de la ville. Elle appartenait initiallement à Procter & Gamble, jusqu'à sa vente à Weyerhaeuser en 1992. Canfor opère une scierie de bois de chantier dans l'ouest de la ville. Ainsworth ouvrit aussi une usine d'OSB (panneau de grandes particules orientées) fin 1995.

Grande Prairie sert de centre économique et de transport pour une zone de près de 250.000 habitants. Grande Prairie se situe aussi sur le Corridor CANAMEX, reliant le Canada, les USA et le Mexique.

En raison de l'absence de taxe de vente provinciale en Alberta, et le fait que Grande Prairie se situe près de la frontière avec la Colombie-Britannique, de nombreux consommateurs viennent faire des achats à Grande Prairie depuis la province voisine. Pour cette raison, on constate la présence de nombreuses plaques minéralogiques britanno-colombiennes sur les parkings des malls de Grande Prairie.

TransportsModifier

Transport aériensModifier

GrandePrairieAerial

Vue aérienne du centre-ville de Grande Prairie.

Grande Prairie Airport (YQU) est situé à la limite ouest de la ville, et dessert la région, avec des vols réguliers pour Calgary, Edmonton, Red Deer, Vancouver, et de plus petites villes. De nombreuses compagnies aériennes offrent des vols à Grande Prairie Airport : Air Canada Jazz, Air Canada, WestJet, AIRCO Charters et Swanberg Air. L'aéroport a grandit de manière importante en terme de passagers et de trafic aérien durant les dernières années. Le terminal, construit en 1981, est en cours de rénovation avec une expansion devant ouvrir à l'été 2009.

Transports en communModifier

LocalModifier

Le Grande Prairie Transit est un petit service de transports en commun local avec des bus neufs et des lignes extensives dans de la ville.

ExtérieurModifier

Greyhound offre des services de bus de Grande Prairie à Edmonton et d'autres villes du nord-ouest de l'Alberta, du nord-est de la Colombie-Britannique, et du Yukon.

Autoroutes et routesModifier

L'Highway 43 est la principale autoroute vers Grande Prairie depuis le nord et depuis Edmonton, au sud-est. L'Highway 43 rencontre l'Highway 2 quelques kilomètres au nord de la ville, à une intersection connue localement sous le nom de Four Mile Corner, puis continue au sud via une route de contournement au nord-ouest, et vers l'ouest jusqu'à la Colombie-Britannique.

Le tronçon de l'Highway 2 s'étendant au nord entre Grande Prairie et Four Mile Corner, et à l'ouest de la Colombie-Britannique, fut renumérotée Highway 43 à la fin des années 90 pour établir un lien avec le reste de l'Highway 43 à partir de Four Mile Corner et jusqu'à la Yellowhead Highway, à l'ouest d'Edmonton. La nouvelle numérotation est également due au fait que l'Highway 43 fait maintenant partie du Corridor CANAMEX et de son élargissement à une 2x2 voies sur toute sa longueur. L'Highway 40 est la principale route d'accès à Grande Prairie en provenance du sud.

La construction de la nouvelle voie de contournement Highway 43X au nord-ouest de la ville depuis Four Mile Corner jusqu'à l'Highway 43 à l'ouest de l'aéroport, a débuté en août 2007 (Le "Four Mile Corner" n'est d'ailleurs qu'une intersection sans bâtiments, situé à 6km - 4 miles - au nord de l'intersection entre Clairmont Road (la 100th Street) et Richmond Avenue (la 100th Avenue)). La construction a lieu en 2 phases. La première se situe à l'ouest de la Range Road 63 (qui devient la 116th Street quand elle rejoint la ville), alors que la seconde se situe au sud de l'Highway 43, à l'ouest de l'aéroport. La future voie de contournement en sensée remplacer l'actuelle voie, construite à la fin des années 60, qui est trop souvent bondée. La rapide hausse de population de la ville a contribué à une forte augmentation du nombre de véhicules, occasionnant des bouchons aux heures de pointe.

Grande Prairie reçoit un grand nombre de vacanciers en direction de l'Alaska Highway par la route au cours de l'été car l'Highway 43 se dirige vers Dawson Creek, en Colombie-Britannique, qui est le "kilomètre 0" de l'Alaska Highway.

Agencement routierModifier

Les routes de Grande Prairie sont habituellement numérotées plutôt que nommées, à l'exception de certains grands axes. En fait, le système de numérotation est calqué sur celui d'Edmonton.

Le centre-ville est centré autour de la 100th Street (Clairmont Road) et de la 100th Avenue (Richmond Avenue). Les rues sont orientées dans l'axe nord-sud, alors que les avenues sont orientées est-ouest. La lettre "A" est parfois utilisée si une rue se trouve entre 2 autres rues mais ne correspond pas au modèle de numérotation. Par exemple, la 100A Avenue se situe entre les 100 et 101 Avenues.

Les maisons et bâtiments avec des nombres impairs se situe sur la partie est des streets ou sur la patrtie sud des avenues.

DémographieModifier

En 2006, selon le recensement de 2006, Grande Prairie comptait une population de 47.076 habitants, soit 17.941 ménages, une augmentation de 27,3% par rapport à 2001. La ville a une superficie de 61,08 km² et une densité de 770,7h/km².

Selon le recensement de 2001, l'age médian des habitants était de 29,7 ans (la moyenne albertaine est 35,0 ans), et le revenu médian s'élevait à $25.414 par habitant.

Environ 9% des habitants s'identifient comme aborigènes selon le recensement de 2006. Selon ce même recensement, près de 90% des habitants indiquent que leur langue maternelle est l'anglais, contre 3% pour le français et 2% pour l'allemand. Viennent ensuite le polonais, le tagalog, le cree, et l'ukrainien. Selon le recensement de 2001, plus de 70% des habitants indiquent être chrétiens, contre 28% athées. De manière plus précise, on décompte 9255 catholiques (25%), 3955 membres de l'Église Unie du Canada (10%), ainsi que 2165 anglicans et 2020 luthériens (5% chacun). Viennent ensuite 880 baptistes et 790 pentecôtistes (2% chacun).

ÉducationModifier

Post-secondaireModifier

Le Grande Prairie Regional College (GPRC), établit en 1966, est la principale institution post-secondaire de la ville et offre des diplômes dans de nombreux domaines. L'actuel campus de la fac fut construit en 1974 puis étendu au début des années 90. Son architecture unique fut dessinée par l'architecte canadien Douglas Cardinal.

Élémentaire, primaire et secondaireModifier

Grande Prairie dispose de 3 lycées publics. Le système catholique est financé publiquement en Alberta. Grande Prairie Composite High School est le lycée des habitants locaux, alors que Peace Wapiti Academy est celui des habitants du County of Grande Prairie. On décompte aussi 10 écoles élémentaires et collèges, ainsi que le Bridge Network, une école pour étudiants ne pouvant pas suivre le lycée traditionnel pour diverses raisons. Grande Prairie compte 11 écoles catholiques, dont St. Joseph's High School.

Loisirs et cultureModifier

La ville compte un grand nombre de parcs et de golfs, dont les grands Muskoseepi Park dans la vallée de la Bear Creek, et le Dunes Golf Course, au sud de la ville. Muskoseepi Park compte d'excellentes pistes cyclables ayant quasiment la même longueur que la partie urbaine de Bear Creek. Muskoseepi Park compte aussi une piscine extérieure, un pavillon avec une cafétéria, et un lac qui devient une patinoire durant l'hiver. Crystal Lake, dans le nord-est de la ville, est aussi entouré d'un parc, de marais protégés, et de pistes cyclables sur la totalité de sa circonférence.

Récemment, la scène musicale de Grande Prairie est devenue dynamique, la raison en est due au grand nombre de jeunes citoyens : This Conviction, Calculating Collapse, Reject, Halide, Phaedrus, The Sickness Within, Damn Plastards, The Dharma Bums, Stacy Lloyd Brown, The Goodbye Generation ou encore Emerson Drive.

Parmi les lieux culturels, on peut citer le Bowes Family Crystal Centre (une salle de concert et une patinoire, où s'entraînent les Grande Prairie Storm), le Grande Prairie Museum, le Prairie Art Gallery, la librairie The Rabbit Hole, ainsi que le Second Street Theatre and Studio "Y?".

Le golf est un sport courant, et possible même après 23h au début de l'été en raison de la haute latitude de la ville. Grande Prairie dispose de 3 golfs de 18 trous et aussi quelques golfs de 9 trous

Le ski de fond et la motoneige sont aussi des activités populaires durant l'hiver autour de Grande Prairie. Il existe aussi la mini-station de ski de Nitehawk, juste au sud de la ville, sur la rive sud de la Wapiti River. Au-delà d'un domaine skiable, Nitehawk propose la seule piste naturelle de luge en Amérique du Nord, certifiée pour les compétitions internationales, et même pendant l'été, les amateurs de ski freestyle peuvent s'entraîner sur la rampe Northern Extreme. Grande Prairie a aussi accueilli les FIL World Luge Natural Track Championships en 2007.

Les contreforts au sud de Grande Prairie et autour de Grande Cache sont populaires toute l'année, randonnée en été et motoneige et autres sports d'hiver...en hiver. Kakwa Wildland Park, à la frontière avec la Colombie-Britannique, à 180 km au sud de la ville, est une région sauvage, comprenant notamment les fameuses Kakwa Falls.

Le Leisure Centre (anciennement Rec-Plex) est situé dans le nord-ouest, près du Bear Creek Reservoir, et comporte une piscine, un terrain de football indoor, des équipements de sport et d'aérobic.

La ville comprend aussi quelques 30 églises de tous types.

En 1995, la ville accueilla les Canada Winter Games, un événement diffusé nationnalement sur CBC Television, ce qui a permis à la ville d'obtenir une certaine renommée.

LiensModifier

Site officiel de la ville
Discover Grande Prairie
Histoire de la ville

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard